L’augmentation mammaire par prothèses est une intervention chirurgicale qui consiste à redonner du volume à une poitrine et à harmoniser le volume des seins par rapport à une silhouette. Les prothèses implantées correspondent à un gel de silicone enveloppé d’élastomère de silicone, ce qui donne un résultat naturel au toucher. L’augmentation mammaire est généralement appliquée dans deux types de situations :

  • Pour les patientes présentant une hypoplasie mammaire congénitale (défaut de développement de la glande mammaire lors de la puberté)
  • Pour les patientes présentant une hypoplasie mammaire acquise (après l’allaitement ou une perte de poids importante par exemple)

Une intervention peut être également envisageable sur un volume déjà existant pour rétablir une meilleure harmonie de la silhouette.

En option

Pour un aspect cicatriciel post-chirurgical optimal, nous utilisons une nouvelle technologie laser unique : UrgoTouch.
En savoir +

Deux consultations espacées d’au moins 15 jours sont nécessaires avant l’intervention chirurgicale. Premièrement dans un souci de répondre à un délai légal de réflexion deuxièmement pour s’assurer de la bonne compréhension de l’intervention et de vos attentes.

La 1ère consultation sera consacrée à l’examen clinique qui comprend une série de questions préliminaires, un examen physique (la prise des mesures est essentielle pour définir les prothèses) et la présentation de plusieurs échantillons de prothèses pour déterminer celles qui vous correspondent.

La 2nde consultation permettra de répondre à de probables nouvelles interrogations de votre part, donner à nouveau les informations liées à cet acte chirurgical, vérifier que les prothèses choisies soient toujours les mieux adaptées. Des photographies préopératoires seront réalisées et ajouter au dossier médical. Une date opératoire et une consultation d’anesthésie seront alors fixées.

Intervention

Durée de l’intervention : 1h environ
Durée d’hospitalisation : 24h ou sortie le soir-même (ambulatoire)
Type d’anesthésie : générale

Après l’intervention

Suites précoces : oedème et/ou ecchymoses possibles
Douleurs : assez vives les 48 premières heures, puis diminuent sur les 15 jours suivants
Reprise des gestes de la vie quotidienne : 15 jours
Reprise du sport : à partir de 1 mois (6 à 8 semaines)
Contention : 2 mois (soutien-gorge de contention)
Résultat : 3 à 6 mois
Soins des cicatrices : 15 à 21 jours

En option

Pour un aspect cicatriciel post-chirurgical optimal, nous utilisons une nouvelle technologie laser unique : UrgoTouch.
En savoir +

« Quelles sont les différents types de prothèses mammaires ? »

Deux formes de prothèses existent :

  • Les prothèses rondes classiques, pour un maintien de poitrines sans soutien-gorge et une augmentation mammaire modérée.
  • 
Les prothèses anatomiques, pour un résultat plus naturel (forme de poire) et une augmentation mammaire de volume important.
« Quelles cicatrices vais-je avoir après l’augmentation mammaire ? »

Cela dépend des voies par lesquelles nous allons implanter les prothèses. Chacune présente ses avantages et inconvénients. Ce choix est réalisé par le chirurgien et vous en fonction de votre projet et de votre morphologie.

Voie axillaire : La cicatrice se trouve dans l’aisselle (creux axillaire).


Voie hémi-aréolaire inférieure : La cicatrice se trouve au bord inférieur de l’aréole (discret voir invisible)


Voie sous-mammaire : La cicatrice se trouve dans le sillon sous le sein (sillon sous-mammaire).

« Dois-je arrêter de fumer pour une augmentation mammaire ? »

Totalement, par souci de cicatrisation et bonne implantation des prothèses, il vous sera demandé d’arrêter de fumer pendant 1 mois avant l’intervention, et pendant toute la phase de cicatrisation. Il en va de même pour l’aspirine et les anti-inflammatoires qui devront être arrêtés 8 jours avant la pose de prothèses.

« L’augmentation mammaire est-elle douloureuse ? »

Les douleurs postopératoires sont plus importantes pour les poses de prothèses en position rétropectorale. Elles durent en règle générale 2 à 4 jours et sont facilement calmées par un traitement antalgique adapté. Une gêne peut persister par la suite (environ 15 jours).

« Après combien de temps peut-on juger le résultat d’une augmentation mammaire ? »

Il est normal d’observer un gonflement des seins notamment à partir du 48h (œdème). Cet œdème diminue à partir de la fin de la première semaine et dure en général un mois. Au début il n’est pas étonnant de sentir les seins « durs ». Ils deviendront plus souples par la suite. Le résultat se juge au 6e mois lorsque l’œdème a disparu et que les implants ont pris leur place dans la loge.

« Puis-je allaiter mon bébé si j’ai des prothèses mammaires ? »

Bien sûr. Il faut savoir qu’i n’y a pas de contre-indication à allaiter son enfant après la pose d’implants prothétiques et ce quel que soit le type ou la position.

« Existe-t-il une prise en charge par la sécurité sociale pour l’augmentation mammaire ? »

Oui. Lorsqu’il existe une réelle hypoplasie voir aplasie mammaire, une prise en charge peut être accordée. Cependant, la décision revient au médecin conseil de la sécurité sociale qui vous convoquera et vous examinera avant de prendre sa décision.