L’alopécie androgénique et la calvitie sont deux phénomènes très courants. Ils aboutissent à une perte de cheveux plus ou moins importante qui est souvent considérée comme inesthétique. Dans certains cas elle occasionne un réel complexe. La greffe de cheveux permet d’y remédier, c’est une pratique médico-chirurgicale qui s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Les implants de cheveux sont effectués en ambulatoire sous anesthésie locale à la Polyclinique Sainte-Thérèse de Sète, près de Montpellier. C’est une solution simple et éprouvée qui garantit un résultat naturel au patient.


Le principe de la transplantation capillaire

Le principe de base de la transplantation de cheveux est assez simple et il est identique pour les différentes techniques. Il consiste à prélever des cheveux dans une zone où ils sont génétiquement programmés pour continuer à avoir des cycles de vie pendant davantage d’années et ainsi ne pas tomber. Cette zone est en règle générale située dans la région de la couronne à l’arrière du crâne, entre les deux oreilles. Les implants de cheveux concernent principalement la zone occipitale et en partie les zones temporales. Ces cheveux sont alors réimplantés aux endroits souhaités et ils conservent leur programme génétique leur permettant de pousser. Les principales zones d’implantation de cheveux sont les golfes temporaux, la ligne frontale ainsi que le vertex.

Il est important d’examiner en détail la zone donneuse afin d’anticiper le nombre de cheveux ou de greffons qui pourront être prélevés puis réimplantés. Cela permet de prévoir un plan de réimplantation adapté au stade d’alopécie et à la volonté du patient. La densité obtenue par un patient ne sera pas forcément la même pour une autre personne. De plus elle diffère en fonction des zones et il faut savoir l’expliquer. Des poils de certaines autres zones du corps peuvent être également être prélevés mais elles sont rarement suffisantes et adaptées pour la couverture d’une large zone d’alopécie. Il est important de préciser que la transplantation capillaire ne s’applique désormais plus uniquement au cuir chevelu, d’autres zones peuvent être traitées avec des greffons : sourcils, barbes, moustaches…

Les meilleures techniques d’implants capillaires

On distingue actuellement deux méthodes de prélèvement pour faire des implants capillaires. Elles seront le plus souvent associées à d’autres traitements qui viseront à ralentir, voire arrêter, la chute et à densifier les cheveux afin d’optimiser le résultat final (mésothérapie et cellules souches). Il est souvent nécessaire de réaliser une seconde intervention :

  • un an après la première greffe de cheveux lorsque la zone à traiter est importante.
  • plusieurs années après si la chute des cheveux s’est poursuivie.

FUT : la méthode de la bandelette chirurgicale.

La méthode FUT est la plus ancienne. Ces trois lettres signifient ‘Follicular Unit Transplantation’, en français on parle de ‘Transplantation d’Unités Folliculaires’. Elle consiste à prélever une bande de peau, à l’arrière du crâne, avec tous les cheveux. Ils sont ensuite individualisés et réimplantés un à un selon le principe de la micro greffe dans la zone receveuse. La zone de prélèvement est suturée, laissant inévitablement une cicatrice qui sera la plus discrète possible et qui peut être cachée par des cheveux suffisamment longs.

FUE : la nouvelle technique de greffe de cheveux.

Cette nouvelle technique de greffe de cheveux dite d’extraction d’unité folliculaire (Follicular Unit Extraction en anglais) est la plus récente. La technique FUE consiste à prélever un cheveu à la fois en réalisant des petits trous grâce à un dispositif médical bien spécifique. Avec cette nouvelle méthode non-chirugicale, le prélèvement pas de cicatrice visible. Il faut cependant harmoniser les prélèvements au niveau de la zone donneuse pour éviter un effet clairsemé.

Les différentes étapes d’une procédure d’implants capillaires

Deux consultations espacées d’au moins 15 jours sont nécessaires avant l’intervention chirurgicale afin de respecter le délai légal de réflexion du patient. Le second rendez-vous permet de s’assurer de la bonne compréhension de l’intervention et de valider vos attentes.

La première consultation est consacrée à l’examen clinique adapté avec une analyse détaillé du cuir chevelu. Cela permet au chirurgien de déterminer la cause et la sévérité de l’alopécie ainsi que d’éliminer une cause secondaire qui nécessiterait un autre traitement ou constituerait une contre-indication pour la greffe de cheveux. Si le recours à des implants capillaires est possible, les différentes techniques sont exposées au patient. Un plan de traitement qui peut éventuellement inclure des étapes supplémentaires comme le traitement médicamenteux et le recours à des séances de mésothérapie sera également proposé. Enfin un devis détaillé sera remis ainsi qu’une fiche d’information complète réalisée par notre société savante (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Le temps de repousse est au cœur des préoccupations des patients qui envisagent de faire une greffe de cheveux. La seconde consultation permet de répondre à de probables nouvelles interrogations de votre part concernant la durée de cet acte chirurgical ainsi que les perspectives d’évolution mois par mois.
Des photographies préopératoires sont réalisées et ajoutées à votre dossier médical. Un calendrier de la greffe avec date opératoire et consultation d’anesthésie est alors fixé.

La durée de l’intervention varie en fonction de la technique employée et du nombre de greffons, on l’estime en moyenne à 6 heures. La greffe est effectuée en ambulatoire avec une anesthésie locale

Les suites d’une greffe de cheveux

Les taux de réussite des greffes de cheveux sont très élevés et la maîtrise technique de votre chirurgien vous assure une intervention sans risques. Toutefois certains effets secondaires sont à connaître. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les suites d’une opération des cheveux :

Durée des pansements : 1 à 2 jours.
Soins : utilisé un shampoing adapté durant un mois – Ne pas frotter
Ablation des agrafes (FUT) :10 jours
Suite précoce :œdème durant environ une semaine et croutes sur le cuir chevelu
Douleurs (FUT) :modérées durant 48 heures, diminution progressive et disparition complète après 15 jours

En règle générale, les patients peuvent reprendre le cours normal de leurs activités quotidiennes après 2 jours. La reprise des activités sportives se fera 4 à 6 semaines après. Quant au résultat final, il faudra attendre entre 6 et 12 mois en fonction du cycle de pousse des cheveux.

Combien coûte une greffe de cheveux ?

Avant de valider la date de votre greffe de cheveux avec votre chirurgien, vous voulez bien sûr savoir combien coûtent des implants capillaire. Votre praticien vous remettra durant la consultation un devis détaillé.

La greffe de cheveux peut-elle être remboursée ?

La greffe de cheveux relève de la chirurgie esthétique et non médicale. La Sécurité sociale n’effectue donc aucun remboursement pour des implants capillaires ou un traitement contre la chute des cheveux. Par contre, il est possible que votre mutuelle propose une prise en charge partielle ou totale du coût de l’intervention.

Les implants capillaires poussent-ils ?

Il est possible que les cheveux greffés tombent dans les semaines suivant l’intervention, cela n’est pas le signe d’une greffe de cheveux ratée. En effet, le bulbe reste en place et la repousse du cheveu peut prendre 3 à 4 mois.

Quelle est la durée de vie des implants capillaires ?

Les cheveux qui sont implantés vont poursuivre leur cycle de croissance habituel et leur durée de vie sera identique à celle des autres cheveux de la zone donneuse.

Combien de greffes de cheveux peut-on faire ?

Dans bien des cas, une seule greffe suffit à apporter suffisamment de densité au patient qui n’aura pas besoin d’envisager une seconde opération d’implants capillaire. Dans les cas les plus complexes, une seconde intervention peut être programmée dans les années suivantes pour compléter la greffe initiale.

Comment dormir après une greffe de cheveux ?

L’une des précautions importantes à prendre après une greffe si l’on souhaite que le résultat dure toute une vie, c’est de faire attention à la position adoptée pour dormir durant les premiers jours suivant l’opération. La zone receveuse est en effet enflammée et tout frottement doit être évité. Il est donc primordial de surélever son oreiller . Votre chirurgien vous expliquera avec précision comment procéder.

Quel est le nombre de greffons nécessaires pour une greffe de
cheveux ?

Il est impossible de donner une réponse précise à cette question. Le nombre total de greffons que l’on va transplanter dépend de la taille de la calvitie et des possibilités offertes par la zone donneuse. Lors de la consultation, votre chirurgien va effectuer une estimation du nombre de greffons à prélever pour l’opération.

Quand faire des implants capillaires ?

L’alopécie peut survenir très tôt chez certains patients, il n’existe donc pas d’âge en deçà duquel on ne peut pas faire une greffe de cheveu.

Est-il possible de faire des implants capillaires sans rasage ?

Dans certains cas de figure, une greffe FUE ou FUT sans raser la tête est envisageable. C’est une décision qui sera prise par votre chirurgien en fonction de la complexité de la greffe à réaliser et du volume de greffons à transplanter.

Greffe de cheveux : Avant/Après

Vos avis sur les implants capillaires

Vous envisagez une greffe de cheveux FUE ? Voici des témoignages d’hommes et de femmes qui ont opté pour des implants capillaires :

Lire tous les témoignages & avis